BookTime #2: Le divin enfer de Gabriel

1/21/2015

Depuis ma rencontre avec sieur Christian Grey, disons-le, mon style littéraire a changé. Mais bon, c'est pas non plus une grosse perte vu que depuis mes 16 ans, je carburais au "Harlequin". Depuis la trilogie "fifty shades" disait-je donc, je me suis découverte une passion pour les romans d'amour certes mais, RÉALISTE. Plus de " je t'aime moi non plus", plus de stage chez les bisounourses. J'aspire à des romans d'amour compliqués qui ruinerons mon mascara, me prendra les tripes, me fera pesté contre les protagonistes bref, la vrai vie quoi.

C'est en parlant aux filles de mon club de lecture que "Le divin enfer de Gabriel" à été évoqué. Face à l'enthousiasme qu'il a suscité, j'ai fais l'acquisition de la bête la minute qui a suivit. Merci Amazon et sa version kindle.



Résumé

Éminent spécialiste de Dante, professeur à l'université de Toronto le jour, Gabriel Emerson se transforme chaque nuit en véritable don Juan. Sous le masque du libertin, se dissimulent pourtant les fantômes d'un passé obscur, qui, bientôt, le rattrapent. Car la douce Julia, l'une de ses élèves, le fascine et éveille en lui des envies indécentes. Tourmenté, fou de désir, il éprouve un besoin grandissant de la posséder. La tentation, trop forte pour être ignorée, conduira-t-elle Gabriel à transgresser des règles immuables? Cette passion interdite pourrait briser à tout jamais sa carrière, mais aussi lui ouvrir les portes de la rédemption... 

Mon avis

Ce livre est encore une fois, une preuve selon laquelle, les hommes ne sont pas trop doués pour écrire des romances. 
On m'a promis de l'amour, de la sensualité, des larmes, une histoire poignante mais j'attends toujours. 

Déjà, j'ai eu un mal fou à rentrer dans l'histoire. Arrivée à 42% de ma lecture, j'ai cru enfin cerné l'histoire mais sentiment éphémère. 

L'histoire est à la base assez intéressante mais je trouve qu'il est assez mal rapporté. Par exemple, pendant prés de 6 ans, Julia (l'héroïne) attendait quelque chose de la part de Gabriel. Quand enfin l'événement ait lieu, un événement qui selon moi est la piece maitresse de l'histoire, il est tellement mal raconté que je me suis dit " tout cela pour ça"?! J'ai ressenti la même frustration que lorsque Stephanie MEYER à fait l'impasse sur la nuit de noces de Bella et Edward. Je suis la premiere à dire que les scenes de sexe ne sont pas toujours important dans un roman (la preuve j'ai zappé une bonne partie de ses scenes dans la trilogie des Fifty shades, non pas a cause de leurs aspects SM, mais parce que j'étais plus intéressé par les sentiments des héros), mais quand on à consacré 200 pages à nous faire miroiter un truc, la moindre des choses c'est d'honoré ses engagements.... 

Ce livre est donc un grand flop pour moi... Dommage car j'avais bien aimé la Divine Comedie de Dante dont Sylvain REYNARD s'est beaucoup inspiré.

Et vous, l'avez vous lu?! qu'en avez vous pensez?


You Might Also Like

0 commentaires

Instagram

Popular Posts

Like us on Facebook

Flickr Images